Initiative pour le développement de la géothermie

A propos du projet

 Visite du Coordonnateur Résident sur le site du Karthala - PNUD

Ce projet de développement de la géothermie vise à:
- l’accroissement de la part des énergies propres dans le MIX énergétique comorien, en substitution des énergies fossiles,  la part des énergies propres dans le système énergétique comorien étant quasiment nulle aujourd'hui;
- la valorisation de ressources endogènes ;
- la sécurité énergétique et la maitrise de la dépendance énergétique.

A ce stade, le projet vise à effectuer les travaux préalables à la construction d'une centrale géothermique dans la zone du volcan Karthala. A ce stade, il s'agit d'effectuer les études de surface nécessaires afin d'identifier si un tel projet est réalisable et dans quelle zone le potentiel géothermique serait le plus élevé.

Objectifs

  • Réalisation des études de surface (géologie, géophysique et géochimique) sur une zone bien délimitée dans la région du Karthala.
  • Réduire cette zone de délimitation afin d’obtenir une zone à potentiel géothermique élevée.

Résultats attendus

  • Obtention des sites potentiels pour réaliser les éventuels forages (au plus tard fin juin 2015).  

Principaux résultats obtenus

Les résultats des études de surface sont attendus pour fin juin 2015.

Financements du projet



Ce programme bénéficie de partenariats multiples sur le plan technique et financier: Gouvernement de Nouvelle Zélande, PNUD en Union des Comores, et l’Union Africaine à travers le fonds du GRMF (Geothermal Risk Mitigation Facility).

Un accord de partenariat signé avec le gouvernement de la Nouvelle Zélande et le PNUD a déjà permis de démarrer les études d’exploration de surfaces dans la zone Karthala. La convention de partenariat avec l'Union Africaine a été signé le 14 mai 2015.

Egalement, une convention de financement est signée entre le Gouvernement de l’Union des Comores et le Fonds Koweitien. Cette contribution du Fonds Koweitien permettrait de réaliser les infrastructures, route d’accès et réservoir d’eau, indispensables à la réalisation des forages.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Comores 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe