Une sensibilisation à l’accession des Comores à l’OMC

8 oct. 2013

Adhésion Comores OMC ; Crédits PNUD

L’accession des Comores à l’Organisation Mondiale du Commerce est bel et bien au cœur des priorités du pays. Il a de ce fait, fait l’objet d’un séminaire de formation sur les avantages de l’OMC, organisé du 07 au 09 mai 2013,  par le Ministère des Finances et le Système des Nations Unies pour le Développement, représenté par le PNUD, en présence des experts respectifs de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement et du Centre International du Commerce.

Sous l’impulsion de l’Unité Nationale de Mise en Œuvre du Cadre intégré renforcé aux Comores, le Gouvernement a en effet introduit une requête auprès du Centre du Commerce International, pour accéder à son Programme conjoint CCI/OMC dédié au renforcement des capacités des PMA, en phase d’accession à l’OMC. Ce Programme a effet ciblé les acteurs des secteurs public et privé, afin de mieux renforcer leurs capacités à tirer meilleure partie du cadre multilatéral de l’OMC, en ayant une meilleure connaissance des accords et des opportunités. Mieux encore, dans le cadre des efforts de coordination des interventions des partenaires, la CNUCED s’est joint au CCI pour cette activité de renforcement des capacités liée à l’accession à l’OMC, thématique sur laquelle les deux agences fournissent une assistance technique.

Pour preuve à l’appui, l’aide-mémoire sur le régime du commerce extérieur, base et déclencheur fondamental du processus de négociation, est finalisé grâce à l’assistance technique de la CNUCED.

« Le dépôt de l’aide-mémoire qui interviendra incessamment après le partage de la version finale, constitue 50% du parcours vers l’accession », a souligné le Représentant Résident Adjoint du PNUD, Joseph Phi. Ce dernier trouve qu’il existe toutefois, des pré-requis, à savoir la formalisation officielle par un acte du Gouvernement, de l’équipe de négociation et sa communication à l’OMC.

Quant au Directeur en charge de l’Economie, lui, il  reste convaincu que le dépôt de cet aide-mémoire est la première étape complexe du processus qui doit être mené stricto sensu par la partie nationale.

« L’enjeu est de taille. Nous devrions avoir les compétences et les capacités nécessaires au niveau national pour nous permettre de suivre avec efficacité, les négociations commerciales bi et multilatérales » a lancé le Délégué à l’économie et au commerce extérieur, Abdou Nassur.

Et de recommander pour ce faire, de préparer efficacement, des positions de négociations judicieuses, de nature à préserver le caractère national, tout en tirant le meilleur parti du cadre multilatéral, fondé sur le principe de non discrimination.

Pour rappel, ces dernières années, les échanges internationaux et la production des biens et services ont enregistré une forte croissance à l’échelle mondiale. Mais au même moment, le Délégué a fait état d’un « déséquilibre structurel persistant entre Grand et Petit pays, qui se manifeste par des exportations réduites en peau de chagrin et des importations qui explosent».

Il a ainsi conclu pas ces propos « Si nous ne voulons pas être en marge de la mondialisation, il faut améliorer notre base productive dans le sens d’une amélioration de notre offre exploitable».

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Comores 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe