Ecosystèmes : vers une agriculture résiliente aux changements climatiques

1 oct. 2015

Brightcove service is not available

Le projet Renforcement des capacités d'adaptation et de résilience du secteur agricole face aux changements climatiques en Union des Comores (CRCCA), financé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Fonds pour l’environnement mondial (FEM/GEF) et le gouvernement comorien, privilégie une démarche favorisant la prise de conscience des communautés rurales face aux changements climatiques. Les producteurs et les éleveurs ont manifesté un grand intérêt pour le projet et se sont dits conscients du fait que leurs activités étaient bien dépendantes des conditions naturelles et des évolutions climatiques.

 

Le projet CRCCA procède à la sélection, au suivi des variétés retenues et la multiplication des semences pour les variétés locales et introduites, tolérantes aux changements climatiques. Aux Comores, il y a en particulier un besoin de semences de manioc, de taro, de patate douce et de bananes productives, résistantes ou tolérantes à la sécheresse et aux maladies.

 

Depuis le milieu des années 1990, une maladie touche le manioc aux Comores, sous le nom de  mosaïque . Cette maladie virale, transmise par la mouche blanche, se répand très facilement et rapidement d’un plant à un autre, voire d’une parcelle à l’autre.

 

Pour conduire les agriculteurs à intégrer cette nouvelle donne que constituent les changements climatiques,, des paysans-formateurs ont été sélectionnés. Ils se chargent de mener un processus de « formation par l’exemple ». Dans chaque Centre rural de développement économique (CRDE), ces producteurs-éleveurs vont promouvoir des techniques et technologies jugées résistantes, résilientes et adaptées aux changements climatiques. Leurs actions seront en phase avec les interventions des équipes techniques des CRDE et d’autres acteurs du secteur, à l’image de Seize Ahamada.

 

Pour sa mise en œuvre, le projet CRCCA collabore ainsi avec ce natif de Shezani-Mbankuu, une personne ressource dans la formation par l’exemple. Ce producteur fait la promotion de l’adaptation aux changements climatiques au niveau de la communauté de producteurs-éleveurs des Comores. Il a développé une pépinière avec la variété « H52 » de manioc, jugée résistante aux maladies et tolérante aux changements climatiques.

 

 

Pourtant analphabète, Seize a aujourd’hui les capacités de pousser ses collègues travailleurs de la terre à avoir des comportements responsables vis-à-vis des changements climatiques.