Partage d’expérience pour la production de lait de vache aux Comores

2 déc. 2015

Le projet CRCCA s’appuie sur des « paysans formateurs » qui sont chargés de disséminer et de vulgariser les techniques et technologies agricoles apportées par le projet sur leurs propres parcelles. Ils ont été choisis pour leur motivation, leur capacité à apprendre et à enseigner, à innover et à se professionnaliser. Ils sont appelés à devenir des exemples pour leur communauté.

Parmi les 25 paysans formateurs du projet, 11 sont aussi des éleveurs de vaches laitières.Travailler dans la production de lait est une bonne opportunité pour les éleveurs. C’est un met très apprécié des comoriens et dont la rareté sur le marché (en particulier à Ngazidja) le rend très rémunérateur ; mais c’est aussi une activité qui demande beaucoup de compétences, d’investissement et de passion et qui est très influencée par les changements climatiques, sur les plans de l’alimentation et de la situation sanitaire du troupeau.

Ces 11 éleveurs de Ngazidja, Ndzuani et Mwali se sont retrouvés pour un échange d’expériences avec le chef du groupement de Maouéni (Mboude), M. Abdillah Msaidie, dont la ferme pilote a été appuyée par le Small Grant Program (SGP) en 2013. Accompagnés de spécialistes de l’élevage du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ils ont pu échanger entre professionnels du domaine sur les pratiques d’élevage et les innovations qui pouvaient être mises en œuvre. 

Suivie par un débriefing et une séance de questions/réponses avec les ingénieurs agronomes du projet, ce voyage d’échanges organisé par le projet CRCCA a été l’occasion pour tous de partager et valoriser son expérience en tant que professionnel du domaine. Ayant de 3 à 24 vaches, tous ont appris les uns des autres les meilleures pratiques pour produire du lait de qualité en quantité et faire les meilleurs choix pour leur exploitation agricole, ce qui devrait nous permettre d’avoir bientôt plus de lait des Comores sur nos marchés!