Développement : pour une agriculture adaptée au changement climatique

2 juin 2015

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) remet ce mardi au Gouvernement comorien un lot d’équipements, destinés au fonctionnement des Centres ruraux de développement économique (CRDE) et à la création d’un service d’agro-météorologie au sein de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACM), une innovation pour le développement agricole du pays.

Dans le cadre du projet de Renforcement des capacités d’adaptation et de résilience du secteur agricole face au changement climatique en Union des Comores (CRCCA), quatre stations agro-météorologiques sont aujourd’hui en cours d’installation au sein de l’ANACM. Elles seront bientôt suivies par quatre autres, ainsi que par le système nécessaire au traitement des données recueillies. L’agro-météorologie est une innovation qui permet le développement d’une agriculture comorienne adaptée aux changements climatiques.

« Le secteur de l’agriculture est particulièrement exposé au changement climatique, mais il peut et doit se transformer en un moteur du développement économique aux Comores », a déclaré Youssoufa Mohamed Ali, coordinateur national du projet CRCCA. Le système agro-météorologique devrait aussi permettre aux agriculteurs, grâce à ses prévisions, de mieux s’adapter.

Placés sous la tutelle du Ministère de la Production, de l’Environnement, de l’Energie, de l’Industrie et de l’Artisanat, les CRDE sont au centre de toutes les préoccupations du secteur rural. Ils visent l’amélioration des conditions de travail des producteurs et éleveurs et l’appui à la diversification et l’augmentation de la productivité agricole, en vue de réunir les conditions pour assurer la croissance durable dans le secteur agricole.  

Le projet CRCCA est financé par le Fonds pour l’environnement mondial (GEF) et le PNUD. Il met à la disposition des 6 CRDE du pays (CRDE de Mibani et Fomboni à Mwali, Lingoni-Pomoni et Mremani à Ndzuani, et Hamalengo-Dibwani et Sidju-Idjikunzi à Ngazidja), et de l’ANACM les ressources techniques, matérielles et financières nécessaires pour un meilleur accompagnement des producteurs agricoles dans les zones les plus vulnérables. 

Contact

communication.km@one.un.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Comores 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe