Présidium de la journée internationale de la coopération sud-sud à Moroni

Les Comores ont célébré, pour la première fois le 12 septembre 2020, la journée internationale de la coopération sud-sud en présence des membres du Gouvernement et du corps diplomatique accrédité à Moroni. Dans son allocution, le Secrétaire d’Etat à la coopération est revenu sur l’importance de cette journée. « La coopération entre les pays du sud est une réelle voie pour faire face à nos problèmes communs, à travers le partage des compétences et l’échange des partenariats, dans nos pays du sud », a indiqué Takiddine Youssouf.

En effet, la coopération Sud-Sud est un moyen audacieux, novateur et en pleine expansion qui profite à tous les pays concernés et qui contribue à renforcer la coopération entre les pays en développement, pour la réalisation des objectifs de développement durable. Le Secrétaire d’Etat à la coopération a souligné les efforts de la coopération sud-sud qui « visent essentiellement à faire jouer à la diplomatie comorienne son rôle, dans la mobilisation des ressources nécessaires à la concrétisation de la vision du chef de l’Etat ».

En effet, la coopération sud-sud permet de créer des emplois, de renforcer le commerce, d’améliorer les infrastructures, de transférer la technologie, et de favoriser l'intégration régionale entre des pays qui présentent de nombreuses similitudes.

 

La coopération sud-sud au profit du PCE

« Le PNUD considère ce type de coopération comme un accélérateur et un multiplicateur au service du développement durable qui permettra d’accompagner les efforts déployés par le gouvernement Comorien pour mettre en œuvre le Plan Comores Emergeant à l’horizon 2030 », a annoncé la Représentance Résidente du PNUD en Union des Comores, Fenella Frost.

En effet, au niveau mondial, le PNUD avait soutenu plus de 500 projets en 2016 sur la base de la coopération triangulaire Sud-Sud au travers 127 pays. C’est dans cette perspective qu’en février 2020, le PNUD a signé un accord de partenariat avec le Ministère comorien des Affaires étrangères et de la coopération internationale. L’objectif de cet accord est d’accompagner l’Agence comorienne de la coopération internationale (ACCI) dans la mise en place de la plateforme nationale de dialogue sur la coopération Sud-sud et triangulaire. Cela permet en plus l’identification de partenaires et le partage d’expériences dans les domaines d’intervention du PNUD, notamment la Gestion des risques des catastrophes, le développement des filières éco-touristiques, la gestion et valorisation des déchets et le développement des énergies renouvelables.

Pour sa part, la directrice générale de l’ACCI a défendu la pertinence d’une telle agence et son rôle catalyseur dans la mobilisation des ressources financières et de l’expertise en faveur du développement socio-économique du pays. « La coopération sud-sud est une aubaine pour des pays comme les Comores en voie de transformation de leurs structures économiques. Créée en 2017 dans le cadre de la réforme administrative, l’ACCI est un instrument favorisant la coopération technique et le rayonnement des Comores à l’international », a souligné Fatoumia Ali Bazi.

Dans le contexte actuel de mobilisation de tous les efforts pour le relèvement du pays face à l’impact socio-économique induite par la pandémie de COVID-19, la célébration de cette journée a été l’occasion de réfléchir sur le rôle vital de la solidarité internationale pour des actions efficaces afin d’atténuer les effets de la crise sur le bien-être de la population. En effet, la coopération Sud-Sud demeure une opportunité pour les Comores car elle permettra à l’archipel de mobiliser davantage les capacités techniques et financières pour atteindre le statut de pays émergent.

Icon of SDG 01 Icon of SDG 05 Icon of SDG 10 Icon of SDG 13 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Comores 
Aller à PNUD Global