Coupure de ruban avec de gauche à droite, le Président des Comores, la Représentante du PNUD, la Première dame, et le Ministre de l'Economie. Photo Beit-Salam / Soef Ali

L’Union des chambres de commerce, d’industrie et d’artisanat (Uccia) a inauguré, lundi 28 septembre, le bâtiment devant abriter son siège, mais également celui de la chambre de commerce (Ccia) de Ngazidja.

Pour la circonstance, le président de l’Uccia, Ahmed Ali Bazi, a rendu hommage aux entreprises Toping et Arc pour la patience, la collaboration et la disponibilité qu’ils ont su faire ainsi que la confiance qu’ils ont accordée à l’Uccia dans le cadre de ce projet. “Nous avons dû revoir à la hausse le montant arrêté pour ce projet pour l’établir à plus de 250 millions de francs afin de l’adapter à l’ambition que nous avions dès notre prise de fonction en nous conformant à la vision éclairée du chef de l’Etat de faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030”, a-t-il déclaré, évoquant les 110 millions du Pnud décaissés dans le cadre du projet de plateforme numérique et dont l’apport permettra à l’institution de gagner en efficience et en efficacité.

A en croire le président de l’Uccia, ce projet donne l’avantage stratégique d’interconnecter l’ensemble des chambres de commerce entre elles et avec l’ensemble des acteurs concernés “pour faciliter la réalisation commune de projets dont la complémentarité des acteurs est le maître mot”. Ahmed Ali Bazi a exprimé sa gratitude à la Bfc et à la Meck-Moroni pour avoir accordé le premier crédit de lancement du projet.
Pour sa part, la représentante-résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) a souligné l’importance du secteur privé dans un pays. Pour elle, c’est une des “forces motrices pour l’émergence économique”. “Elle peut jouer un rôle essentiel d’appui vers le développement durable”, a précisé Fenella Frost, confirmant que le Pnud entreprend un partenariat fécond au profit de la promotion du secteur privé et du développement du pays. “Nous allons consolider ce partenariat par la signature imminente d’une convention devant régir notre collaboration commune”, a-t-elle annoncé, informant l’assistance de la mise en place d’une plateforme numérique agricole au sein des centres ruraux de développement économique (Crde).

Abondant sur les actions de l’Uccia, le ministre de l’Economie encouragera la jeunesse à se lancer dans le monde des affaires. “Les personnes riches ne travaillent pas dans la fonction publique mais dans le secteur privé”, indiquera-t-il. 

A son tour, le président de la République a tenu à féliciter l’Uccia pour la mise en place de cette infrastructure. Azali Assoumani a rappelé la plateforme d’échanges public-privé mise en place pour permettre aux hommes d’affaires de travailler de façons équilibrée et équitable avec le secteur public “dans l’intérêt du développement du pays”.
Revenant sur la formation sur l’entreprenariat des jeunes dispensée par l’antenne de l’Uccia à Ndzuani, le chef de l’Etat a appelé, comme l’a fait le ministre de l’Economie, la jeunesse à se tourner vers le privé. “A Paris, nous avons eu plusieurs promesses d’investissements dans le secteur privé. Ainsi, les jeunes doivent se lancer dans le domaine pour en profiter”, a insisté le président, montrant que la clé de l’émergence demeure dans les mains des acteurs du secteur privé. Le président de la République a saisi l’occasion pour lancer un appel contre la corruption. Pour lui, “il ne peut pas y avoir une vraie Emergence dans un pays où la corruption est endémique”. 

Source : Al-watwan, le premier journal des Comores

Icon of SDG 08 Icon of SDG 12 Icon of SDG 16 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Comores 
Aller à PNUD Global