La région de Pomoni, située à 50 km de Mutsamudu sur l’île de Ndzuani, comprend les localités de Lingoni, Pomoni, Mindri, Chirinve et Kowe. Image : PNUD Comores / Gonzalo Bell

L’agriculture est un secteur essentiel dans l’économie comorienne, contribuant pour plus de 40% du PIB. Elle génère la quasi-totalité des recettes d’exportation et emploie les trois quarts de la population active, demeurant ainsi la principale source d’emplois et de revenus des populations vulnérables aux changements climatiques dans le pays.

En pleine zone rurale et avec plus de 14.000 habitants, 75% de la population de la région de Pomoni est constituée d’agriculteurs, dont plus de la moitié sont des femmes. L’initiative du Gouvernement comorien, soutenue par le PNUD et le GEF en matière d’adaptation aux changements climatiques, a permis, entre autres, le développement de la culture du taro rouge en zone marécageuse. Cela a mis en valeur 32 hectares de terrains vagues en zone marécageuses à l’abandon et créé 415 emplois décents, dont plus de 90% sont des femmes au bénéfice d’exploitants agricoles sans terre.

Agricultrice et mère de 4 enfants, Koudousiya est encore émue de la réussite de la culture dans la zone marécageuse. « Rien n’était joué d’avance ; cultiver des taros dans un environnement marécageux était une expérience inédite pour nous », dit-elle fièrement en évoquant sa dernière récolte. Le travail n’est pas facile : elle travaille d’arrache-pied avec son mari, Ba’Houmadi. « Cette année, notre récolte nous a permis de gagner 800.000 francs comoriens. Nous avons écoulé tous nos produits, par la grâce de Dieu ».

Koudousiya se sent de plus en plus confiante quand elle pense à son avenir et à celui de ses enfants. «Avant, pour faire vivre notre famille, on devait vider la mer de ses cailloux et de son sable pour ensuite les vendre aux gens qui voulaient les utiliser pour la construction, en violation de la législation environnementale en vigueur. Ce n’était pas bien pour l’environnement et on s’exposait au quotidien à des sanctions pénales. Nous n’avions pas le choix, mais aujourd’hui, nous sommes plus sereins dans notre nouveau job »,.

 

Des initiatives hors du commun

La quasi-totalité de la consommation des taros rouges était importée de Madagascar et de Tanzanie. Cette initiative a donc permis de démontrer qu’il est possible de produire sur place des taros de qualité supérieure, par rapport aux productions importées. L’action innovante ouvre des perspectives pour une diminution significative des importations, en portant à l’échelle cette expérience réussie dans d’autres zones marécageuses à l’abandon, aussi bien dans l’île de Ndzuani qu’à Mwali.

En parallèle, le renforcement de l’élevage bovin et caprin par l’introduction de nouvelles races sur le territoire, la chèvre Boer notamment ou la jersiaise, race bovine à courte phase l’élevage, contribue au même effort pour réduire la dépendance alimentaire de la région. Connue pour avoir été́ le « poumon vert » de l’île par le passé, la région renoue ainsi, avec son potentiel agricole et pastoral.

L’appui technique et technologique du PNUD pour le renforcement des chaines de valeurs agricoles et le soutien aux communautés vulnérables face au dérèglement climatique intègrent la transformation digitale comme atout majeur.

Dans cet élan, le PNUD soutient l’initiative des autorités pour la mise en place d’une plateforme numérique multiforme au sein des Centre Ruraux de Développement Economique (CRDE), incluant la création d’une place de marché afin de mettre en lien les acteurs du monde agricole, principalement les producteurs, acheteurs, transporteurs, distributeurs, partenaires et investisseurs.

D’autres initiatives réalisées et en cours dans la région de Pomoni et soutenues par le PNUD dans le domaine agricole commencent à porter leurs fruits, mais la culture du taro en zone marécageuse, que les communautés pensaient inexploitables, reste indéniablement une expérience hors du commun dans le paysage local.

Le succès de l’initiative pilote de culture du taro rouge dans les marécages reste gravée dans les esprits des exploitants et la récente visite du Chef de l’Etat et des membres du Gouvernement sur ce site témoigne de l’intérêt et de l’enthousiasme suscité dans l’ensemble du pays.

Icon of SDG 02 Icon of SDG 05 Icon of SDG 06 Icon of SDG 13 Icon of SDG 15

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Comores 
Aller à PNUD Global